Accéder au contenu principal

Oh boy ! de Marie-Aude MURAIL

Oh boy ! de Marie-Aude MURAIL, Ecole des loisirs, octobre 2001

Avis : ❤💛❤💛❤
Siméon, Morgane et Venise Morlevent se découvrent un matin sans parents. Qui va les adopter ?
Josiane, leur antipathique demi-sƓur, ou leur demi-frĂšre Bart, qui change de petit copain tous les jours et qu’ils adorent ? Le pire, c’est que Bart et Josiane se dĂ©testent...
La juge de tutelle et l'assistante sociale ont du pain sur la planche...

On va faire un jurement, proposa Morgane. On jure que personne peut nous sĂ©parer. 

J'ai adoré cette histoire : pour toutes les thématiques abordées : l'homosexualité, le deuil, la misÚre humaine, la solidarité, la fratrie, la maladie
Bart le grand frĂšre va prendre une claque dans la tĂȘte et grandir. 
 Merci d'ĂȘtre entrĂ© dans ma vie sans crier gare. Merci d'en avoir changĂ© le cours et de m'avoir changĂ©. Mais comme tout cela ne s'avoue pas quand on est le frĂšre aĂźnĂ©, Bart n'ajouta rien.
Josiane va devoir ravaler son orgueil. 
Chacun existe et a sa propre personnalitĂ© et sa  fragilitĂ©.  
SimĂ©on va traverser des Ă©preuves difficiles. Sa maladie impromptue va malmener les cƓurs de cette famille Ă  la dĂ©rive. Mais grĂące Ă  la solidaritĂ© familiale, les Morlevent vont arriver Ă  arrimer le bateau. 
Une galerie impressionnante de portraits nous est présentée, pleine de nuances : Léo, Bénédicte, Laurence, Aimée, Pr Mauvoisin, Joffrey...

Une fois dans la rue, Laurence se dit qu'elle avait peut-ĂȘtre de la chance de n'avoir ni enfants, ni frĂšres, ni sƓurs. Au moins, une plaque de chocolat, on en voit clairement le dĂ©but et la fin ; tandis que les histoires de famille...

C'est profondément humain et on s'attache aux personnages, tous. Beaucoup d'émotions ! Je le conseille vraiment sans restriction d'ùge. J'ai eu un véritable coup de coeur pour cette histoire.

Chapitre 13
Qui n'existe pas pour ne pas porter
la poisse aux Morlevent

Commentaires