jeudi 31 août 2017

Challenge snakes and ladders, c'est parti !

Pour connaître le déroulé du challenge : voici le topic sur Livraddict
Coup d'envoi le 31 août avec un premier lancer de dé ! 

Case 1 : Le titre du livre comporte un seul mot (le titre du tome si c'est une saga) - Pour plus de simplicité: L' ou d' seront ou pas comptés, vous choisissez... je commence donc le challenge avec Mauve de Marie Desplechin. Lecture qui débutera à la fin de ma lecture en cours.

Case 5 :  "Lire un livre d'un genre que tu lis peu". J'ai choisi la Ferme des animaux de George Orwell. C'est de la science-fiction et c'est un classique.

Case 12 : Lire un livre dans lequel le personnage principal n’est pas humain. Je vais lire Louis le galoup de Jean-Luc Marcastel.

Case 18 : Lire un livre dont la couverture est une photographie, je vais lire les sorcières de Skelleftestad 1 et 2 de Jean-François CHABAS 

Case 21 : Lire un livre d’un auteur décédé.
Je vais choisir le chant du troll de Pierre Bottero


Case 42 : Lire un livre d’un auteur qui est encore vivant.
je vais lire Pérismer 1 de Franck Dive.


Case 46... Aïe petit serpent qui te fait glisser en case 25.
Pour repartir, tu dois lire 2 livres: Un livre dont l'auteur a un prénom commençant par une voyelle et un autre dont l'auteur a un nom commençant par une voyelle...

 Je lirai donc Octavie d'Urville d'Esther Brassac et  The book of Ivy d'Amy Engel.

Case 29 : Coup du sort : Un personnage du livre à lire doit être brun / Blond / roux. Un tirage aléatoire décidera...
Pour toi ce sera: CHATAIN

J'ai eu du mal à trouver ils sont ou elles sont brunes ! Je lirai donc Les Petites combines de Mark de Hurlevent de Maxime Verneuil.






mercredi 30 août 2017

Participation au challenge 52 semaines : Romans SFFF

Un challenge sur les littératures de l'imaginaire !! J'en suis.

Pour les explications sur ce challenge voici le topic ici.


1.     Un vaisseau spatial : la guerre des mondes
2.    Une planète ou Lune ou Satellite :   Gigante au nom du père
3.    Une ville de nuit dont on ne voit que les lumières : Le Monde de Sombreterre 1 : le clan perdu
4.    Un sabre laser :
5.    Un bidule technologique futuriste quelconque :
Automates
6.    Des lunettes de soleil : 
Ne retournez jamais chez une fille du passé
7.    Une ville futuriste :
8.    L'espace :
Les abîmes d'Autremer
9.    Un ou des robots : (intelligence artificielle) E.V.E. Entité Vigilance Enquête
10.  Une ville en ruine : 




11.    Un ou des aliens :
12.    Un ou des soleils :
13.    Des bottes :
14.    Une épée : 
les Royaumes de Nashira 1 : le rêve de Taltha
15.    Un cheval : (licorne)
Faërie : la colline magique
16.    Un château :
Lockwood & co 1 : l'escalier hurleur
17.    Des montagnes : 
Les petites combines de Mark de Hurlevent📕
18.    Une bougie :
Effroyable porcelaine 📕 lu

19.     Une boîte (type coffre en bois, malle etc...) :Le Livre de Perle
20.    Une forêt : Le conteur 1 : l'enfant qui n'aimait pas rêver

 
21.    Une ville médiévale :
22.    Un loup (ou loup-garou) : Louis le galoup 📕 lu
23.    Des crocs (mais pas un loup) :
Génération K 2
24.    Un poignard :
The Book of Ivy 📕 lu
25.    Un talisman :
Les Dames du lac
26.    Du feu ou des Flammes :  Phitanie 2📕lu
27.    Une ombre : Mauve📕 lu
28.    Des dinosaures :
29.    Une guerre :
30.    Un dragon :




 31.    Un globe lumineux (type boule de cristal, pas un soleil ou un astre) :
32.    Des tatouages :
Myrihandes
33.    Une boule de feu : L
a Balance brisée 1
34.    Une arbalète :
35.    Un arc :
Keleana 3
36.    Une tempête :
37.    Une cape ou caban :
Soeurs sorcières
38.    Des chaînes : Rebecca Kean 1
39.    Des câbles électriques  :
40.    Un regard méchant/agressif/noir :
Le chaperon loup

 
41.    Un combat : Le Noir est ma couleur 1
42.    Un voyage dans le temps : 
La machine à explorer le temps
43.    Un(e) héro(ïne)s dont les initiales sont les mêmes que les vôtres :
44.    Des symboles (type cercles entrelacés ou autres):
Le Tourneur de Page
45.    Des gouttes ou de la pluie : Memory
46.    Une planète abîmée ou en morceaux :
47.    Une mer ou grande étendue d'eau : 
La fée aux miettes
48.    Un miroir :
La maison des reflets
49.    Un pont : 
La quête d'Ewilan 2 : les frontières de glace
50.    Une horloge/montre etc :
Octavie d'Urville 📕 lu




51.    Un paysage ravagé :
52.    Une sorcière ou un sorcier : 
Les sorcières de Skelleftestad 1 et 2 📕 lus
53.    Des fils barbelés (pas de grille ou de grillage) :
La Maison Ogre
54.    Des cavaliers :
55.    Une statue :
L'Héritière
56.    Une barque (ou une barge, mais pas un bateau) :
57.    Une vallée :
L'héritier de Draconis 2 : la sculptrice de dragons 📖

58.    Un pistolet :
59.    Une fleur maléfique/dangereuse :
60.    Un monstre : Le Chant du troll 📕 lu




61.    Un cimetière :
62.    Des ailes :
Red Rising / Forget Tomorrow
63.    Une tombe :
64.    Des fées :
Le Premier défi de Mathieu Hidalf
65.    Du brouillard :
Autre-Monde 1 : l'alliance des trois
66.    Un masque :
Le fer au coeur
67.    Une crevasse/abyme/abysses :
68.    Un personnage sous la pluie :
69.    Un personnage blessé : Apostasie
70.    Une course poursuite dans l’espace : 




71.    Une femme nue :
72.    Un homme nu :
Fedeylins 1
73.    Une couronne :
Keleana 2, la reine sans couronne
74.    Un guerrier : (samouraï) 
Le fantôme de la tasse de thé
75.    Un dôme :
76.    Un bateau dans l'espace :
77.    Un bateau sur l'eau :
Wonderpark 1 

78.    Un bouclier :
79.    Un dieu :
80.    Un livre : Aerkaos




81.    Un cyborg : Les chroniques lunaires 1, Cinder
82.    Un vortex :
83.    Une ou des tour(s) : 

84.    Un fantôme : 
85.    Un assassin : Keleana 1, la prisonnière
86.    Une croix :
87.    Du sang : Sang-de-Lune
88.    Une ville suspendue : Le simulacre 1
89.    Une matrice (tableaux/pluie de nombres):  La loi des pyramides 3
90.    Des empreintes de pas (homme ou animal) :  Les Etoiles de Noss Head 2

 
91.    Une planète, lune ou satellite qui explose :
92.    Une armure :
Yggdrasil 1
93.    Des zombies :
E-den 1 : les survivants
94.    Des hélicoptères :
95.    Une tornade ou un cyclone : Il nous reste le ciel 1 

96.    Un personnage de dos :  Insaisissable 1, Ne me touche pas
97.    Un clochard :
98.    Une main tendue : Marche ou crève

99.    Un pont écroulé :
100.    Un personnage en combinaison/casque  :
Meto 1

 
101.    Une bible (ou livre religieux sacré) :
102.    Une cascade   :
103.    Un mur immense (mais vraiment immense, hein) :
104.    Une vue au-dessus des nuages :
105.    Un tunnel :
106.    Une carte (géographique) : 

107.    Des étoiles : Les Etoiles de Noss Head 1
108.    Une montgolfière ou un dirigeable : La loi du désert
109.    Des griffes (ou une marque de griffes) :  Ses griffes et ses crocs
110.    Un marais/un marécage :  Malenfer 4, les sorcières des marais

 
111.    Un roi/une reine :
112.    La mort :

113.    Un (ou des) nuage(s) :
Le meilleur des mondes
114.    Un étendard :
La guerre des Mus
115.    Un squelette :
Magisterium 1
116.    Un étang ou un lac :
Murkmere
117.    Une pyramide :
la loi des pyramides 1
118.    Un ninja :
119.    De la musique (ou un instrument ou une note de musique) :
120.    Un labyrinthe : 


121.    Une clé :
122.    Une araignée :
Les larmes de l'araignée
123.    Un chat noir :
Harper et le parapluie rouge
124.    De la fumée :
En toute transparence
125.    Un foulard :
126.    Une pleine lune :
Entre deux mondes
127.    Une arène :
128.    Un œil :
Le règne de l'empereur 1
129.    Un parchemin :
130.    Une cicatrice : 


131.    Un ange :
132.    Une lance : Le trône de fer , l'intégrale 1
133.    Un escalier :
la bibliothèque magique
134.    Un chapeau de sorcière :

135.    Des menottes ou attaches :
136.    Une trace de morsure :
137.    Une falaise :
Une braise sous la cendre 1
138.    Un palais :
139.    Des ronces :
Autre-Monde 2, Malronce
140.    Une grotte : 


141.    Un nain :
142.    Un bâton magique :
Pax 1
143.    Une fusée :
144.    Des cailloux ou des rochers :
Elia, la passeuse d'âmes 1
145.    Un ours :
146.    Une boussole :
Indiana Teller 1
147.    Un voleur :
Apolline et le chat masqué
148.    Un animal qui n'existe pas sur Terre :
Pérismer 1 📕 lu
149.    Une arme futuriste :
150.    Un ou des personnages qui fuient : 
Aussi libres qu'un rêve




151.    Une sirène
152.    Un elfe : le faiseur de neige
153.    Un animal sauvage (un animal réel) : un renard dans La fille de l'hiver
154.    Un ruban :
155.    Une robe : The Revolution of Ivy 📕 lu
156.    Une route qui serpente :
157.     Un enfant :  Miss Peregrine et les enfants particuliers
158.     Un manoir de type gothique ou victorien :
159.     Un grimoire de magie : Chroniques de la Tour 1
160.     Une lanterne ou un réverbère (à l'ancienne) : 







De nombreuses lectures pour voyager en perspective et un grand coup dans ma PAL par la même occasion. Pas de limite  dans le temps, OUF !!!!




mardi 29 août 2017

Lettre d'une inconnue de Stefan ZWEIG

❤❤❤❤❤
Lettre d'une inconnue de Stefan ZWEIG, Classiques Hatier, mars 2016, 155 p.

 Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l’ombre, n’attendant rien en retour que de pouvoir le confesser. Une blessure vive, la perte d’un enfant, symbole de cet amour que le temps n’a su effacer ni entamer. L’être aimé objet d’une admiration infinie mais lucide. Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie. La voix d’une femme qui se meurt doucement, sans s’apitoyer sur elle-même, tout entière tournée vers celui qu’elle admire plus que tout. La voix d’une femme qui s’est donnée tout entière à un homme, qui jamais ne l’a reconnue.

 "Te savoir présent, mais à mes yeux invisibles"

Il est impressionnant de constater que c'est un homme qui a écrit ce récit car les sentiments exprimés sur l'amour, la maternité, la condition de femme sont justes, percutants

 "Et toi. Tout mon univers."

Une lettre comme un cri, quelques pages où la passion dévorante d'une femme est mise à nu sans détour, sans fioritures. Le tragique de l'histoire réside dans le fait que cette lettre parvient au destinataire après la mort de cette inconnue. 
Une tragédie moderne digne de Phèdre ou Antigone. 

Un personnage féminin fort et lâche à la fois, prisonnière de sa condition. 
Un homme volage, insouciant qui découvre à la fois une vie et le vide de l'existence, de son existence faite de passages furtifs, sans attaches. 

 "Je ne te reproche rien, je t'aime tel que tu es, ardent et oublieux, insouciant et infidèle. Je t'aime, c'est tout, j'aime l'homme que tu fus et que tu es toujours."

Un classique, un incontournable que je n'aurai de cesse de conseiller.  

  "Jamais, pendant l'amour, je n'ai vu un homme si concentré dans l'instant présent, s'abandonner, s'embraser et se révéler intimement pour, ensuite, se replier dans la nuit, l'oubli, infini et presque inhumain." 

 
 

Les Mille et une nuits, traduction d'Antoine Galland (extraits)

Les Mille et une nuits, traduction d'Antoine Galland (extraits), Classiques Hatier, 2005, 128 p. 

 Les Mille et une nuits sont constituées d'un ensemble de récits d'origine orientale que la belle Shéhérazade raconte chaque fin de nuit au roi Shahriar. Le roi Shahriar l'a épousé et compte la tuer dès la première nuit passée comme ses autres épouses avant elle. Mais Shéhérazade use d'un stratagème pour repousser l'exécution : avant le lever du soleil elle commence un récit et s'interrompt à la pointe du jour au moment de l'histoire le plus intéressant et le sultan ajourne donc la condamnation. Au fil des jours, au fil des nuits, Shéhérazade séduit le sultan par ses récits mais aussi sa beauté. 

On retrouve dans les divers récits rapportés par Shéhérazade le même leitmotiv de la nécessité de parler pour repousser le moment fatidique de la mort, que ce soit  dans l'histoire du pêcheur, celle du calender et de la prophétie qui annonce la mort de son ami par lui-même, dans l'histoire du petit bossu où chaque personnage sauve la peau d'un autre par la parole, en racontant sa version des faits. 
  "Hâte-toi de dire comment tu souhaites que je te tue."
Tous ces récits enchâssés rappellent l'épée de Damoclès suspendue tous les jours au-dessus de la tête de Shéhérazade. C'est par la parole qu'elle est libre de vivre
" La nécessité donne de l'esprit."Chaque récit est donc une métaphore de  sa situation.
 En voyageant par les mots Shéhérazade rend compte du pouvoir du langage, du pouvoir de persuasion qu'il possède.

Nous retrouvons les récits célèbres de Sindbad le marin, d'Aladdin et la lampe merveilleuse, d'Ali Baba et les quarante voleurs et d'autres récits moins connus mais empreints de sagesse

Une lecture très éclairante sur le pouvoir des mots et sur la structure des récits enchâssés et un personnage féminin intelligent et très fort psychologiquement dans un ouvrage  pourtant très ancien.




 

dimanche 27 août 2017

Lettres à plumes et à poils de Philippe LECHERMEIER et Delphine PERRET

❤❤❤❤ 
Lettres à plumes et à poils de Philippe LECHERMEIER et Delphine PERRET, Thierry Magnier, avril 2011, 169 p.

 Cinq recueils de correspondances animales à l’humour décoiffant ! Un corbeau xénophobe écrit des lettres anonymes aux poulets; un escargot envoie des missives enflammées à une limace-top modèle, un renard flatte la mère d’une jolie poule grassouillette pour l’obtenir en mariage … 

 Par le biais de ces lettres, l'auteur tourne en dérision fables et autres contes. Notamment la Cigale et la Fourmi ou le Corbeau et le Renard.
 
le petit confort moderne pour le corbeau dans son arbre
 Il semble jouer à La Fontaine en dénonçant nos travers et en énonçant des vérités générales comme "on ne peut changer sa véritable nature. "


 La lecture de ces lettres est jubilatoire. C'est malicieux et plein de clins d’œil.  

"Ce n'est pas encore la grande forme car tant que votre fille ne sera pas dans mon terrier, la saveur des choses continuera à me paraître fade. " Le renard à la poule.
  



 "Je suis plus malheureux qu'un caillou qu'aurait voulu nager." La fourmi.

 "C'est un véritable scandale ! Une erreur judiciaire ! Un crime contre l'animalité ! "Le corbeau.

"Si c'est comme ça, mes prochaines lettres, eh bien, je les signerai plus ! Maudidiou !" Le corbeau.

L'auteur mêle langage parlé, éléments de modernité au phrasé codifié de l'échange épistolaire dans ces lettres au ton espiègle et c'est très drôle.  On s'amuse comme l'auteur a dû s'amuser à écrire ces correspondances où l'on a qu'un point de vue et où la réponse est suggérée par les écrits de l'animal.  

Enfin parlons des illustrations de Delphine Perret qui renforcent l’humour rafraîchissant et facétieux de ces historiettes.
Elle use du trait à la perfection, c'est minimaliste mais plein de vitalité et d'expressivité. J'aime beaucoup le choix des couleurs qui vitamine le texte et l'accompagne à merveille.

 bouchon=table, parapluie chinois en papier de cocktail = parasol
 A lire et relire pour rire et sourire.

 Quelques ouvrages à feuilleter et lire des auteurs :
Philippe LECHERMEIER



Delphine PERRET





 




samedi 26 août 2017

L'enfant-dragon 3 : Le Fils de l'eau et du feu d'Eric SANVOISIN

L'enfant-dragon 3 : Le Fils de l'eau et du feu d'Eric SANVOISIN, Auzou, février 2014, 64 p. 
 Entre Léna et Ervaël, la tension monte... Il leur est de plus en plus difficile de voyager et de vivre ensemble. Mais la Fournaise se rapproche et les dangers qui menacent les deux enfants aussi. Surtout lorsqu’ils croisent la route de Drako, le terrible chasseur de dragons qui n’est autre que le père de Léna...

 Ervaël va prendre sur lui et s'assumer. Il va découvrir ses origines.
Une première trilogie introductive qui place chaque personnage et donne le ton de l'aventure.
Nous découvrons Nocturne, l'homme-dragon.
 On s'attache aux personnages que l'on veut voir évoluer et grandir. La relation complexe de Léna et Ervaël est intéressante à suivre.

 Les illustrations de Jérémie Fleury sont toujours aussi belles.
Cette petite série est un enchantement pour le jeune lecteur qui n'aura de cesse de réclamer la suite une trilogie nommée L'île aux dragons.

Prochaine lecture à deux voix !

L'enfant-dragon 2 : Le grand Livre de la Nuit d'Eric SANVOISIN

L'enfant-dragon 2 : Le grand Livre de la Nuit d'Eric SANVOISIN, Auzou, mai 2013, 64 p.

Ervaël a fui son village et est en route pour la maison des merveilles, la plus grande bibliothèque du royaume. Léna le suit comme son ombre dans les rues de la capitale. Que leur réserve Organdi, cette ville immense où ils ne connaissent personne et où chaque rencontre peut-être dangereuse ?

De courts chapitres, des illustrations cartoonesques à souhait, des péripéties à chaque page, ce petit roman plaira aux petits lecteurs et réjouira les grands qui le partageront. Un bon petit roman pour initier à la fantasy avec des métamorphoses, un amour impossible entre humain et dragon, la quête d'un livre, des chasseurs de dragons et surtout deux enfants bourrés de qualités et de défauts si dissemblables que l'on se demande ce qu'ils font ensemble : Ervaël, l'enfant-dragon à la recherche de ses origines et Léna une fillette intrépide, déterminée et qui déteste les dragons.

Une lecture à conseiller aux lecteurs en herbe, avides d'imaginaire.

Les Haut Conteurs 5 : la mort noire de Patrick McSPARE et Oliver PERU

❤❤❤❤❤

Les Haut Conteurs 5 : la mort noire de Patrick McSPARE et Oliver PERU, Scrineo jeunesse, novembre 2012, 424 p.

Rome, automne 1193. Humbles ou puissants, les gens meurent par milliers, foudroyés par la Mort Noire. De sinistres semeurs de peste y veillent, hantant les rues et les collines de la ville. Les Haut-Conteurs semblent être les seuls à pouvoir arrêter ces créatures. Mais, accusés de sorcellerie, pourchassés par la foule qui les adulait hier encore, ils deviennent les jouets d'un ennemi fait d'ombres et de secrets.
Alors que le temps joue contre eux et le monde entier, Roland, Mathilde, Salim et Corwyn voient se réaliser les pires prophéties du Livre des Peurs. Ainsi, l'heure est venue de tout comprendre, comme Roland le pressentait, lui, l'enfant maudit piégé dans un combat inégal contre son destin. Pourtant, il n'abandonne pas et se battra jusqu'au bout de son ultime aventure. Car nul mieux qu'un Haut-Conteur ne sait quand une histoire doit trouver sa fin...


 On retrouve les Haut Conteurs en bien mauvaise posture, une ultime épreuve qui les mettra face à leurs doutes, leurs peurs profondes et leurs regrets. L'on revient sur le passé de chacun pour savoir ce qui les a conduit vers la Voix des Rois sur la Voie des Haut Conteurs. L'aide vient par moment d'êtres maléfiques comme Asa, qui semble entretenir un lien profond avec Roland.

L'Apocalypse est là, à Rome. Les hommes tombent un à un et le mal se répand. C'est l'épisode le plus sombre de la série où l'espoir est une lueur tenue dans ces ténèbres et pourtant nos héros ne se laissent pas abattre.
L'action est soutenue, les péripéties s'enchaînent. Toujours en marche, sans répit, le combat est mené entre le bien et le mal. On ne s'ennuie pas une seconde. Le pourpre et la noirceur se mêlent dans un ultime affrontement mais l'amitié, la ténacité et l'espoir, des valeurs qui prévalent chez les Haut Conteurs persistent.
Une saga qui se clôt superbement bien et on ne regrette pas d'avoir suivi Roland Cœur de Lion, Mathilde La Patiente, Salim L'insondable, Corwyn Le Flamboyant, ...les histoire des Haut Conteurs.

Un Sac de billes de Joseph JOFFO


❤❤❤❤
Un Sac de billes de Joseph Joffo, Le Livre de poche, août 2007, édition originale : 1973. 

Paris 1941. Joseph a dix ans. Dans le pays occupé par les nazis qui obligent tous les Juifs à porter l'étoile jaune, le jeune garçon et son frère Maurice tentent de franchir la ligne de démarcation sans papiers, sans parents, pour gagner la zone libre. Ensuite, Maurice et Joseph vont devoir sillonner la France pour se cacher, ce périple les fait grandir un peu trop vite sans doute mais l'espoir est là au bout du chemin. 

Joseph Joffo livre une part de son enfance, une part de son histoire, qui a façonné l'homme qu'il est aujourd'hui. Ce cadeau qu'il fait en restituant les émotions, les peurs qu'il a connues, à nous de les entendre pour mieux comprendre l'humanité dans ce qu'elle a de beau et de cruel.

"Je préfère raconter la suite au présent, cela rendra peut-être l'aventure plus anodine, lui retirera cette aura de sacré que confèrent les temps passés, de l'imparfait au passé simple. Le présent est le temps sans surprise, un temps ingénu, celui où l'on vit les choses comme elles arrivent, elles sont neuves encore et vivantes, c'est le temps de l'enfance, celui qui me convenait."

Véritable road trip, ce livre initiatique fait passer assez brutalement Joseph de l'insouciance de l'enfance à la survie, la responsabilité. Avec son frère, ils se soutiennent  mutuellement et c'est leur véritable force contre l'adversité.   
Joseph et son frère ont toujours, malgré la guerre, des préoccupations d'enfants (des jeux, des émerveillements). Cet enthousiasme et cette vitalité allègent le récit donnent à voir des moments heureux et simples dans cette atrocité qu'était la guerre. 

"(...) et puis brusquement, la rue s'est ouverte, il y a eu un grand coup de vent à vous couper le souffle et nous avons pilé net. Maurice a réagi le premier. 
- Merde, la mer.
On ne l'avait jamais vue et ça ne nous était pas venu à l'idée que nous la rencontrerions comme ça, de façon aussi soudaine, elle était venue à nous sans prévenir, se dévoilant d'un coup à nos yeux, sans préparation."  

De l'émotion aussi, beaucoup ! Avec des rencontres éphémères parfois mais essentielles : des dons anonymes, de la générosité gratuite dispensée par de parfaits inconnus. La disparition du père évoquée comme un manque qui ne sera plus jamais comblé mais sans pathos exagéré. 

Une leçon de vie, enfin, pour nous tous ! Une envie de vivre et de ne pas se laisser aller au désespoir qui subliment l'histoire. Le droit d'être différent et entier, avec ses convictions propres. 

"Je suis ce que je suis, et je m'affirme en tant que tel, chaque être humain doit reconnaître qu'il ne doit sa venue sur terre qu'au plus grand des hasards, au plus heureux des hasards, celui de l'amour et des rencontres. "  

JOSEPH JOFFO



mardi 15 août 2017

Ray Shepard 1 : Amnésie de Morgane RUGRAFF


❤❤❤❤
 Ray Shepard 1 : Amnésie de Morgane Rugraff, Plume blanche, novembre 2016.

Service presse
Je remercie la maison d'édition Plume blanche pour l'envoi en roman numérique de ce livre dans le cadre de l'opération  SummerTime.
J'ai apprécié ce premier tome qui nous introduit dans un monde où se côtoient des alchimistes de divers niveaux dans un contexte de complots et de quête de pouvoir. 
Ce premier tome introductif place les pions sur un échiquier où chaque avancée peut entraîner des conséquences fatales.

 L'histoire
Ray Shepard est un roman fantasy adolescent qui nous projette dans un monde Penngrad, où ses habitants participent à des duels d'alchimie et confrontent leurs spectres (une part de leur âme) sous forme d'animaux totems
Nous allons rencontrer Ray Shepard et son compagnon de fluide Aerön un magnifique tigre blanc et toute une bande qui gravite autour de lui. Ray est amnésique et il se bat au quotidien pour retrouve sa mémoire pour comprendre qui il est. Une rage le consume sans qu'il sache pourquoi. Des réponses vont lui être apportées au fur et à mesure du récit et son surnom de Ténébreux va progressivement prendre sens.

Ce roman débute assez laborieusement avec un chapitre qui explicite un peu trop à mon goût le pourquoi du comment. 
Finalement, le fils de Ray  : Van nous laisse et nous découvrons son père Ray. A partir de ce moment-là tout est "fluide", c'est le cas de le dire. C'est là que je suis véritablement entrer dans l'histoire. 

Les personnages : la force de cette histoire.

 Ray Shepard : l'Héritier, un passé douloureux, un frère Ryo. Son spectre est Aerön un tigre blanc.
Mariah Alevann, amie de Ray, au passé également douloureux, semeuse d'éclairs et son spectre Luthéus, un lynx argenté 
Matt, meilleur ami de Ray et son spectre Taek, un ocelot
Tyler Hatwood, demi-frère de Matt, secrètement amoureux de Mariah et son spectre Urcane, un  léopard
Kaily Black , jeune sœur de Jack, don de guérisseuse et son spectre Athénestia, une panthère noire
Jack Black, ennemi juré de Ray et son spectre Stax un puma
Jim Hayden, meurtrier sous la coupe de son maître Damon Black, son spectre Sherbane, un léopard, il maîtrise le vent.
Tiago Falk,  Eclaireur de la Guilde des Ombres, il possède un spectre aigle Tarot
Sloane équipière des UCB, Vesta, oiseau de proie
Evans et Brian, équipiers de Ray et leurs spectres un guépard et un serval.
Jay et Tom, les jumeaux hyperactifs, fidèles à Ray et leurs spectres des chats sauvages : Tshâd et Arion.
Kévin, le traître et son spectre singe
 Adam, meilleur ami de Jack,  un spectre loup au pelage rougeoyant
Damon Black, le père de Jack et Kaily, avide de pouvoir et meurtrier, maîtrisant le feu et pratiquant des sceaux interdits, il veut constituer une armée de spectres. Il possède un spectre mutant, une sorte de chimère, mi-lion, mi-oiseau.
Léane Raven, amoureuse de Ray et Traqueuse de fluide sous l'emprise d'un Maître.
Kiba, ami de foyer de Ray avec son spectre loup blanc et leader des Ice Dogs
Ryo Shepard, frère de Ray et disciple des Gouttes pourpres
Brewen Alevann, disciple des Gouttes pourpres, frère de Mariah 


Des équipes de duellistes : Les UCB, les Shark, les Deathtrap, les Ice Dogs
 
Des confréries secrètes : les Gouttes pourpres ( à laquelle appartiennent Ryo Shepard et Brewen Alevann), La  Guilde  des Ombres (dont Tiago Falk est un Eclaireur), l'Entité, organisation dont dépend Cortez, la caste de Djaaba qui est la caste des nobles dont les Semeurs de vent et d'éclairs font partie, le Conseil des TSAR (Testeurs des Sceaux Alchimiques Rares).
Morgane Rugraff a un don pour tirer le portrait fouillé de ses personnages et nous les rendre attachants qu'ils soient aimables ou pas. Les relations des personnages entre eux sont habilement mises en scène, d'où certains déchirements ressentis dans ce premier tome.  L'auteur soigne les descriptions et les personnalités de chacun de ses personnages qu'il soit principal ou secondaire et c'est très appréciable. L'émotion est toujours là sans tomber dans la romance ou le pathos et j'ai beaucoup aimé cette approche dans le roman. 
J'avoue que, là tout de suite, j'aimerai découvrir la suite car beaucoup d'interrogations sont latentes. L'auteur suscite notre curiosité quant aux réactions des personnages. 

L'auteur a su créer un univers original avec ses propres règles, bien que certaines zones d'ombre persistent et entretiennent le mystère, cette histoire est menée de main de maître. La tension monte de façon crescendo jusqu'au tournoi des duellistes. Et la fin de ce tome est plus que frustrante, nous laissant au désespoir de connaître les conséquences des choix de chacun. 


Le visuel de la couverture est à tomber. Mina M. a fait un magnifique travail sur le tigre blanc de Ray et le sceau d'alchimie couleur feu est magnifique. Déjà avec la couverture, on voyage...
 La couverture du tome deux, pour patienter, est elle aussi un bijou.

Un lynx argenté !!?



Citations 

 La réaction de Kaily au début de l'histoire face à Ray qui l'a regardé et la réponse de son frère. 

"— Jack, il m’a souri !
 — Non, il a souri, Kaily, la corrigea-t-il en levant les yeux au ciel. La nuance change tout."


Ray le taciturne et sa solitude :

"Il habitait seul depuis tellement longtemps qu’il ne savait plus ce qu’était la vie en communauté. La solitude ne lui pesait pas, bien au contraire, il l’aimait particulièrement. Elle était sa compagne, son quotidien, celle qui le suivait sans relâche. La seule qui ne l’abandonnerait jamais."

Ray et Kévin :

"Tu devrais savoir que la puissance attise les convoitises.
— Et toi tu devrais savoir que la traitrise attire les coups."


Ray et Kaily :

"— L’amour ne se commande pas, Ray.
  — La connerie non plus, apparemment ! Et ne me parle pas d’amour ! Tu n’y connais rien. Tu n’es qu’une gamine qui se laisse submerger par des émotions et des envies. Ce n’est pas ça l’amour ! L’amour, c’est du désir, le besoin d’être avec l’autre, de l’avoir à ses côtés constamment et de lui faire
plaisir en lui faisant comprendre qu’il est l’unique but à notre vie."


Ray à Jack :


 "— Comment pourrais-je oublier ? Tu ne comprends pas. J’aurai beau tourner la page, je resterai toujours dans le même livre. Le commencement de mon histoire sera toujours le même, mon présent ne changera pas. Quant à mon futur, c’est à moi de l’écrire."


A mettre en réseau avec Les Royaumes du Nord de Philip Pullman ou la saga Animal Tatoo pour la thématique des âmes partagées . Pour la relation des personnages entre eux et la "métamorphose" de Ray,  je rapprocherai cette saga du Livre de Saskia de Marie Pavlenko.




Orange 1 d'Ichigo TAKANO

🍊🍊🍊🍊🍊 Orange 1 Ichigo TAKANO Akata octobre 2014 Naho Takamiya est lycéenne et elle reçoit un jour une drôle de lettre...